VENEZUELA en Août 2003

Voici les boutons de navigation.

Ce bouton permet d'accéder à la page précédente : cliquez pour aller sur la page présentant Catia la Mar Retour à cette page Ce bouton permet d'accéder à la page suivante : cliquez pour aller sur la page décrivant les villes de montagne

  1. Deux villes de montagne : Merida et Tabay,
  2. Ballades en montagne : Los Nevados, Apartaderos et La Culata,
  3. 4 jours vers Los Llanos : pirañas, anaconda, caïmans, pirogue et cheval,
  4. Une ville sur l'Orenoque : Ciudad Bolivar,
  5. Mes déplacements en avion,
  6. 3 jours en Amazonie : Canaima, Salto Angel et Salto Sapo,
  7. Une ville sur l'Orenoque et le Caroni : Ciudad Guyana,
  8. Une ville au bord de mer : Catia la Mar.

Carte de mon parcours au Venezuela

J'avais envie de voyager en Amérique du Sud, dans un pays qui me tentait depuis longtemps : le Venezuela. On y parle espagnol, on peut s'y promener en montagne, visiter l'Amazonie, aller sur le bord de mer (Caraïbes)... Ma seule réticence venait un peu du climat d'insécurité dont on entend parler en France, mais je me suis dit que je passerai outre (j'ai eu raison).

Pendant la préparation de mon voyage, j'ai remarqué le Pic Bolivar (5000 m) et Salto Angel (950m de chutes d'eau). Je me suis donc donné comme objectif général d'aller dans ces deux endroits (et de rayonner autours). J'ai très peu lu mon Lonely Planet avant de partir... J'ai navigué un peu sur le Web, trouvant un site intéressant : CapVenezuela. Après 25 jours sur place (3 au 26 août) - 15 jours en montagne et 10 jours entre l'Orenoque et l'Amazonie - j'ai rédigé une page Web par grand chapitre du voyage.

J'ai fait 443 photos numériques et 50 photos papier sur place : j'en ai sélectionné 145 pour le site, avec une trentaine sur la montagne, los Llanos et l'Amazonie, les trois endroits que j'ai le plus appréciés.

Dessin inspiré de celui du Lonely Planet...

Retour en haut de page Utile pour les voyageurs sur le départ : biais introduit par la réglementation sur le change

Le taux officiel de change était en août 2003 à 1700 B pour 1 Euro. Dans la rue, au vu de tous, le taux est à 2500 B pour 1 Euro (parfois 2300 B). C'est le même taux pour US$ 1. C'est essentiellement dû à la réglementation sur le change qui limite (interdit ?) aux Venezueliens la tenue de compte en US$, et l'achat d'US$, pour éviter l'évasion des capitaux : cela a fait flamber le "taux" du US$ dans la rue, tout le monde en veut, et il y en a seulement dans la poche des touristes.

Ainsi, si j'avais voulu optimiser mes dépenses, j'aurais changé beaucoup d'Euros en US$ en France (puisque 1 Euro = US$ 1,1 au moment de mon voyage), puis changé ces US$ en B dans la rue. Ainsi, j'aurais eu 2750 B pour 1 Euro, au lieu de 1700 B (en retirant l'argent dans les banques aux distributeurs comme j'ai fait, sans tenir compte des frais) : j'aurais économisé 60% de mes dépenses !!! Mais j'aurais eu sur moi en liquide de quoi tenter beaucoup de gens...

Pic El Aguila : ballades en montagne Salto Sapo : ballades en Amazonie

Ce bouton permet d'accéder à la page précédente : cliquez pour aller sur la page présentant Catia la Mar Retour à cette page Ce bouton permet d'accéder à la page suivante : cliquez pour aller sur la page décrivant les villes de montagne

Retour en haut de page : retour en haut de page
Accès au sommaire, http://mesvoyages.net
Voyages et Environnement, le site de Philippe OssetCompteur

Peindre une colombe est facile, lui ouvrir le bec pour qu'elle mange, voilà la difficulté.

Afrique du Sud, Allemagne, Argentine, Bolivie, Chili, Corée, Costa Rica, Egypte, Espagne, Finlande, France, Grèce, Grande-Bretagne, Hongkong, Inde, Indonésie, Italie, Japon,
Kazakhstan, Kirghizistan, Madagascar, Maroc, Mexique, Népal, Norvège, Pérou, Pologne, Portugal, Suisse, Tanzanie, Tchéquie, Thaïlande, Tunisie, URSS, Uruguay, USA, Venezuela, Vietnam