Ciudad Guyana - Venezuela

Cliquez sur une petite photo pour voir un agrandissement...

Page précédente Retour au sommaire du voyage au Venezuela Page suivante

Cette ville est typiquement américaine : de grandes routes, larges et sans trottoir, chaque bâtiment est loin de tout, à des dizaines de minutes à pieds les uns des autres... il faut impérativement un taxi pour s'y déplacer. Rien ne peut être fait à pieds. Ciudad Guyana est le regroupement, sous l'ordre du gouvernement, de deux villes, San Felix et Puerto Ordaz, visant à créer une grande métropole... cela a juste créé une grande zone avec plein de vide.

Je voulais y aller pour voir les barrages, voir ces monstres qui a eux tous produisent la moitié de l'électricité Venezuelienne. J'en ai vu un, sur la rivière Caroni, avec un tout petit eco-musée devant. Il y avait juste à côté un parc public, avec des cours d'eau un peu partout, des poissons dedans qu'on pouvait nourrir, histoire de les voir se précipiter sur les granulés. Sans intérêt au début, j'ai trouvé le jeu sympathique en attirant les poissons près des rapides, et se laisser entraîner par le courant pour attraper la nourriture, pour les voir ensuite remonter ce fort courant... Le parc n'a cependant qu'un charme limité, et vaut surtout pour se reposer.

Au centre du parc... Poissons Rapides Grand jardin

Le 23 août, je suis allé prendre le bus au terminal de Ciudad Bolivar, et je m'y suis donc rendu tôt le matin. Il y avait un bus toutes les heures, et un bus est parti juste quand je suis arrivé. Un crieur est venu rabattre des clients pour un taxi, 4 personnes à 4 000 B chacun. J'y suis allé, et l'on m'a donné la place à l'avant, puisque j'étais le plus "large" ! Une heure plus tard j'étais dans le parc, et je commençais ma visite, après un coup de fil au passage au terminal de bus de Puerto Ordaz. Je pris le bus au retour, à partir du terminal de San Felix, car je me disais que c'était préférable d'aller là... puisque les bus partent plein, et que j'aurai donc des difficultés à prendre un bus de la seconde station du trajet. Cela m'a coûté 2 000 B, le prix standard en bus entre les deux villes (US$ 1) et comme le bus était plein, on n'est pas passé par Puerto Ordaz !

La journée a été très calme, ensoleillée, chaude et pesante. J'ai tout de même marché un peu aux environs du barrage, quasi-seul, et, paradoxalement, j'étais très détendu.

Trajet dans Ciudad Guyana

Page précédente Retour au sommaire du voyage au Venezuela Page suivante

Retour en haut de page : retour en haut de page
Accès au sommaire, http://mesvoyages.net
Voyages et Environnement, le site de Philippe OssetCompteur

Être capable, c'est être utile; être incapable, c'est être quelque chose de moins.

Afrique du Sud, Argentine, Bolivie, Chili, Corée, Costa Rica, Egypte, Espagne, Finlande, France, Grèce, Grande-Bretagne, Hongkong, Inde, Indonésie, Italie, Japon,
Kazakhstan, Kirghizistan, Madagascar, Maroc, Mexique, Népal, Norvège, Pérou, Pologne, Portugal, Suisse, Tanzanie, Tchéquie, Thaïlande, Tunisie, URSS, Uruguay, USA, Venezuela, Vietnam