CHAR A VOILE

Chars à voile

Vous trouverez des photos de char à voile sur la page de mon WE à Berck de 2004.

Introduction

La voile est un sport qui se pratique bien quand il fait "chaud", si l'on veut y prendre du plaisir sans contrainte. En hiver, il faut se couvrir, mettre une tenue adéquate, chaude, étanche et l'on finit tout de même par avoir froid. C'est très possible, et je l'ai fait à Brest. Mais il faut vraiment aimer pour faire cela. Si l'on est sensible au froid, il est plus simple de profiter de la voile du printemps à l'automne, quand il fait chaud. La plupart des clubs de voile ferment d'ailleurs en hiver. Heureusement, il y a le Char à Voile !

C'est Vincent qui m'a le premier, durant 1998, intéressé à cette pratique. Les plages de sable fin de Carteret sont superbes, larges à marée basse et plates : idéales pour la pratique du Char à Voile. Dans le genre, les plages de la côte ouest du Cotentin sont là pour cela !

La pratique du char à voile nécessite de plus que les plages soient vides... pour éviter de heurter un piéton. L'hiver est donc la période idéale, car peu de monde vient sur les plages quand il fait seulement 10°C !

Méthode

Pour qui sait pratiquer la voile, il n'y a vraiment rien de difficile. Les repères sont les mêmes : commencez donc par lire ce que j'ai mis sur la voile ! A l'issue, vous saurez "naviguer" avec un Char à Voile.

Le Char à Voile est un engin roulant qui fonctionne comme un bateau. Il y a une voile, et trois roues, une à l'avant, et deux à l'arrière. Les roues arrière servent de dérive, et la roue avant de safran. L'engin réagit comme un catamaran, une roue arrière pouvant se soulever de temps en temps. Départ de char à voileOn est assis dans un bac en plastique entre les deux roues arrières, avec les pieds sur un palonnier métal qui agit directement sur le roue avant. La tenue doit être parfaitement étanche, car on est soumis aux giclées de l'eau de mer qui reste sur la plage.

Il est important d'éviter que le char à voile parte tout seul ! Quelques mesures simples sont à prendre : à l'arrêt, le Char à Voile est bout au vent, le bout de grand voile libre de toute attache... on peut même le pencher sur le côté, la voile sur le sol, une roue en l'air. Pour partir, on met le Char en travers du vent et on monte dans le bac... en espérant que le sol n'est pas trop mou, sinon on s'ensable (surtout moi).

Vous pouvez aller sur le site de la Fédération Française de Char à Voile pour plus de détails.

Astuces et pratique

On roule bien sûr sur la zone la plus plate et la plus dure, i.e. la zone que vient juste de libérer la mer, l'estran. On essaye d'éviter les cailloux tout de même.

Le palonnier est très sensible, surtout avec les bosses et les trous du sable qui font rebondir le Char... il vaut mieux avoir des pieds très souple sur le palonnier, et bien tenir la direction, sinon gare au tête à queue !

Quand il y a peu de vent, on peut monter dans le Char alors qu'il vient juste de se lancer... cela permet d'éviter de s'ensabler.

La tenue pour le Char à Voile est plutôt simple : mettre quelque chose de chaud en dessous, quelque chose d'étanche au dessus (ciré, pantalon + veste, par exemple), un casque, un masque de ski ou de moto (contre les projections de sable), une paire de gants (pour protéger vos mains fragiles si vous n'en faites pas souvent usage...) et une paire de tennis (ne craignant pas l'eau de mer, i.e. usées). Dites vous bien que vous serez mouillés à l'issue de votre heure de Char à Voile ! Mieux vaut prévoir quelques habits de rechange.

Erreurs à ne pas faire :

Retour en haut de page : retour en haut de page
Accès au sommaire, http://mesvoyages.net
Voyages et Environnement, le site de Philippe Osset