THAILANDE en Août 1993 : plongée

Page précédente Retour à l'album sur la Thaïlande de 1993 Page suivante

Ma période de plongée à Ko Pee Pee (Thaïlande)

Vue sur l'île à partir du point d'observation Hutte d'habitation

Ce fut une période très agréable. Elle s'est étalée du 20 au 29 Août 1993. Le résultat tangible fut un certificat de Rescue Diver PADI, ainsi que 14 plongées à mon actif. Cela s'est déroulé avec James, notre instructeur Suédois, et deux suédoises, Sana et Mia. Nous avons plongé le long de murs coralliens superbes, à partir d'un bateau qu'on avait pour nous uniquement, avec cabine et repas de midi à bord, nage entre les deux plongées dans des baies protégées des vagues... avec énormément de poissons.

L'instruction (le système PADI)

Le bateau du club de plongée PADI Diving Society

Nous avons enchaîné l'Open Water, l'Advanced Open Water et le Rescue Diver, avec deux à trois plongées par jour, suivies de cours intensifs et de remplissage de QCM dans la soirée. Trois tests écrits ont ponctués chacun des diplômes, ainsi que des applications pratiques "notées". J'ai sauvé Mia pas mal de fois, pour nous entraîner.

Ces cours sont intéressants, et "faciles" quand on est un peu ingénieur (PV=constante pour un air comprimé, et 1 Atm de plus tous les 10m pour la pression environnante...). Le tout est la pratique. Là, Rommé et moi on était très calme et posés, on n'a jamais paniqué. On pratiquait à quasiment toutes les plongées des exercices (échange d'air, orientation...), mêlant le cours à l'agréable.

Rommé et moi avons donc tout réussi pendant ces neufs jours, y compris attraper une otite du fait que l'on ne se nettoyait pas suffisamment les oreilles après chaque plongée. Mais tout a marché.

La plongée (le long de murs, entre 0 et 25m)

En train de m'équiper... Quelques poissons juste sous la surface

On a vu beaucoup : des requins, des raies manta, des tortues, des napoléons, des poissons empoisonnés (lion fish et scorpion fish), des murènes, des serpents de mer... ainsi que des coraux superbes, en couleurs dégradées suivant la profondeur, très attirants avec de petits poissons de tous types partout.

Le plaisir d'effectuer une plongée de nuit fut très fort. J'ai pu ainsi me balader 38 minutes dans un noir total, percé seulement de nos lampes torche, et présentant de temps en temps des poissons napoléon (box fish) sortis de nulle part. On a vraiment l'impression de voler au calme. Quand on cache les lampes, on voit des micro-organismes phosphorescents qui suivent les lignes de courant que l'on fait avec la main.

La plongée à 18m sur les requins, au Sharks Point, fur intéressante. C'étaient des requins léopards, ou nourrisse, de grosses bêtes de 3m de long. On est encore resté très calme, comme pendant la "deep dive" où l'on a pu descendre à 30m et faire les exercices de façon raisonnable.

Départ pour la plongée Bateau de pèche au port, un peu penché... Rue principale de l'île

Je suis reparti de là avec en tête plein d'images et la ferme intention de pratiquer dès que possible. Mais ce n'est pas facile. Je sais maintenant que, lorsque j'ai l'occasion de plongée, j'en profite un maximum car ces occasions sont rares...

Page précédente de 1993 Retour à l'album sur la Thaïlande de 1993 Page suivante

Retour en haut de page : retour en haut de page
Accès au sommaire, http://mesvoyages.net
Voyages et Environnement, le site de Philippe OssetCompteur

Avec le vent, même les dindes volent.

Afrique du Sud, Argentine, Bolivie, Chili, Corée, Costa Rica, Egypte, Espagne, Finlande, France, Grèce, Grande-Bretagne, Hongkong, Inde, Indonésie, Italie, Japon,
Kazakhstan, Kirghizistan, Madagascar, Maroc, Mexique, Népal, Norvège, Pérou, Pologne, Portugal, Suisse, Tanzanie, Tchéquie, Thaïlande, Tunisie, URSS, Uruguay, USA, Venezuela, Vietnam