SUISSE : deux voyages à Genève et dans les environs

Cliquez sur une photo pour la voir en grand...

Je suis allé en Suisse à deux occasions, en 1995 et 1997, pour rendre visite à des amis, Florence et Olivier. Ils habitaient alors Genève, et c'est là qu'ils m'ont reçu. La première fois, j'y suis allé en avion, et j'ai pris une voiture de location, à l'occasion d'un déplacement pour mon travail... La seconde fois, j'y suis allé en train avec une amie, pour un week-end aussi. Mes deux visites se sont déroulées à l'occasion des fêtes de Genève, le premier août. Je présente ici les différents lieux que j'ai visité, à savoir la ville de Gruyère, le glacier des Diablerets, le nord du lac Léman et bien sûr Genève. De plus, la seconde fois, j'ai fait un saut en parapente à partir du Salève, le seul jusqu'à présent, et je vous livre mes impressions...

Retour en haut de page Genève pendant les fêtes

Nous avons pu profiter des fêtes sur le bord du lac. Il y avait de nombreux stands, une foule sympathique et une atmosphère balnéaire. Il y avait même une grue qui offrait un saut à l'élastique à qui voulait lors de mon second voyage. Au bout du troisième jour, l'élastique était détendu, et les gens entraient dans le lac au bas de leur chute, ce qui m'a quelque peu démotivé ! Cela se passait juste à côté du jet d'eau, qui, en cette occasion festive, était en fonction, arrosant les passants qui osaient aller au bout de la jetée (j'y suis aussi allé !).

J'ai visité la ville, qui possède quelques jolis quartiers anciens, des bâtiments et des églises à visiter. Avec la voiture, je me suis baladé dans les quartiers d'affaires, là où de nombreux fonctionnaires internationaux se retrouvent. J'ai aussi visité le musée de la Croix Rouge. C'est une ville très calme et qui se laisse facilement découvrir.

Tour d'église Escalier Fontaine Tourelle
Statues au Musée de la Croix Rouge

Retour en haut de page Le Lac Léman

A partir de Genève, dans la mesure où l'on veut rester en Suisse, le tour du lac par le nord est quasiment la seule solution pour se rendre à l'Est. Il y a là une autoroute et une grande route... et c'est tout. Il y a eu un accident sur l'autoroute lors d'un de mes voyages, et je me suis retrouvé dans un embouteillage monstre, car alors tout le monde s'est rabattu sur la route que j'avais empruntée : du coup, je me suis arrêté le temps de laisser passer le flux, et j'ai marché un peu en ville. Plus loin, j'ai pris du temps pour me promener le long du lac et prendre quelques photos.

Chateau au dessus de ses vignes, le long du lac de Genève

Le lac donne l'impression d'être au bord de mer, avec les vaguelettes, comme près du lac Issyk Kul, et c'est amusant de voir des bateaux là, au milieu des montagnes. C'est une chance pour les habitants du lieu.

Retour en haut de page Mon saut en parapente

En arrivant, Olivier nous proposa de faire un saut en parapente avec lui. C'était une surprise, un défi, et il y avait la nuit pour y penser... au matin, nous étions prêts à y aller, tout en hésitant un peu tout de même. Nous avons sauté à partir du Salève, la montagne juste au-dessus de Genève, en France. Chacun d'entre nous était avec un moniteur, à deux sous une grande aile volante.

Le Salève; crédits photo à l'Ecole de parapente du Salève

Après avoir couru un peu et fait gonflé la voile, nous avons décollé. Le paysage était superbe. Nous volions avec un point de vue sur la ville et son célèbre geyser. De l'autre côté, il y avait les Alpes. Il y avait seulement 300 mètres de vide en dessous de nous, et nous faisions des cercles en restant à peu près à la même altitude. Mon moniteur me laissa piloter un peu, et cela se passa bien. Quand notre moniteur le décida, nous avons plongé vers le sol en grandes boucles, et atterri dans un grand champ, en douceur. J'étais soufflé, et heureux de ce saut, comme l'amie avec laquelle j'y suis allé. Olivier ne sauta pas... il souhaitait simplement nous le voir faire !

Avant le saut, j'avais observé le moniteur frapper sa copine dans sa camionnette. Cela m'avait choqué, et je lui ai fait "payer" cela... mais ceci est une autre histoire !

Retour en haut de page Le Glacier des Diablerets

Faire du ski en été, c'était quelque chose qui me tentait. Alors je me suis rendu au glacier des Diablerets en voiture, pas très loin finalement de Genève. On y pratique le ski d'été. Je suis arrivé au pied du téléphérique pour y apprendre que la station avait été fermée la veille ! J'ai tout de même pris le téléphérique, pour me rendre en haut et passer une après-midi de détente, à marcher sur la neige et les rochers, en haute altitude. Il y avait quelques autres randonneurs, ainsi qu'un élevage de chiens de traîneaux. J'ai passé une très bonne après-midi.

Retour en haut de page La ville de Gruyère

C'est une petite ville au fond de la province. On y accède en voiture, après une route au milieu des montagnes vertes. La ville est en pente, à flancs de montagne, on se gare à ses pieds. Il y a un château au sommet de la ville, et de bons petits restaurants, où l'on peut manger des fondues... au gruyère. Le sol des rues est pavé, et les boutiques y vendent notamment des meringues au ... gruyère : ces meringues sont une des spécialités locales. On peut faire le tour du château à pieds, et admirer le paysage. C'est un bon endroit pour passer une journée tranquille.

Retour en haut de page : retour en haut de page
Accès au sommaire, http://mesvoyages.net
Voyages et Environnement, le site de Philippe OssetCompteur

Les mots sont comme les abeilles : ils ont le miel et l'aiguillon.

Afrique du Sud, Allemagne, Argentine, Bolivie, Chili, Corée, Costa Rica, Egypte, Espagne, Finlande, France, Grèce, Grande-Bretagne, Hongkong, Inde, Indonésie, Italie, Japon,
Kazakhstan, Kirghizistan, Madagascar, Maroc, Mexique, Népal, Norvège, Pérou, Pologne, Portugal, Suisse, Tanzanie, Tchéquie, Thaïlande, Tunisie, URSS, Uruguay, USA, Venezuela, Vietnam