AÇORES en Décembre 2002

Cliquez sur une petite photo pour voir un agrandissement...

Mon parcours aux Açores

Drapeau du Portugal Drapeau de la Région Autonome des AçoresVoici l'album photo de mon voyage aux Açores (Azores). Ce voyage s'est déroulé du 20 au 30 décembre 2002. La période n'était pas idéale, du fait du temps plutôt pluvieux, et du brouillard apparaissant sur les hauteurs immanquablement tous les après-midi (il y a du soleil à cette époque aux Canaries). Il y a deux heures de décalage horaire avec Paris.
J'ai fait le tour de l'île de San Miguel, l'île principale, à partir de Ponta Delgada. J'ai fait plusieurs randonnées en montagne, et passé un peu de temps au bord de mer, en plein vent. C'était un voyage très nature ! La période n'était pas aux baleines... Ile de San Miguel... j'ai pris toutes les routes en pointillésJ'ai ainsi passé une dizaine de jours très reposants, réalisant au total 550 km avec ma voiture de location (une Nissan Micra blanche), et séjournant dans 4 hôtels différents seulement (les numéros sur la carte), celui de Sao Roque, le Barracuda (1), étant vraiment excellent, ma chambre donnant directement par sa terrasse sur les vagues, un peu à l'écart, mais pas trop, de Ponta Delgada, la capitale de l'île. Je n'ai croisé personne de vraiment marquant pendant le voyage, et j'étais en général le seul touriste dans les hôtels où je suis allé... de quoi se sentir un peu seul parfois, surtout qu'il n'y avait aucune animation en dehors de Ponta Delgada le soir.

Chaque petit chapitre contient un titre avec, entre parenthèses, les endroits en référence sur la carte, numérotés de 1 à 4, avec les lettres C et L.

Retour en haut de page Marche aux Lacs "Empadadas, Rasa et Eguas" (L). Je suis parti le matin, histoire d'éviter le brouillard, mais la fin de la marche a tout de même été couverte. Il faisait grand beau temps à ce moment là sur la côte.


Retour en haut de page Moro das Capelas (C, 2). La ballade était agréable, sur les chemins de terre du monticule dominant la mer. Il y avait beaucoup de vent, et il est même tombé quelques gouttes (d'où l'arc-en-ciel). Il y avait un mini-phare rouge d'approche pour le port tout en bas, fabriqué par des français au début du siècle... A côté de cette marche agréable, lors d'une autre marche vers un phare, j'ai été menacé par un gros chien en liberté qui trouvait sans doute que je passais trop près de ses vaches... mon bâton de marche a été alors bien utile pour maintenir la distance ! (voir la liste du matériel utile...)


Retour en haut de page Paysages (un peu partout). Les paysages sont très verts, vallonnés, avec des lacs un peu partout à l'intérieur des terres, et la mer en fond dès que l'on monte un peu. C'est très joli, même quand il ne fait pas beau. Cela m'a rappelé, avec les maisons blanches éparses, quelques paysages des Pyrénées.

En route pour la ballade vers les lacs
Les vaches doivent apprécier la vue aussi... ici ce sont les bâteaux qu'elles regardent passer Les lacs au fond des volcans sont prométeurs de randonnées sympathiques

Retour en haut de page Les rouleaux (tout au long de la côte). La mer était très agitée, le vent puissant. Ainsi il y avait des trains de rouleaux sur chaque côte, se précipitant sur les falaises et les rochers en mer. C'était très joli, avec des effets de vapeur dès que le vent soulevait des embruns. Chaque petite ville, dès qu'elle l'a pu, s'est construit un petit port au bas des falaises. L'accès n'en était pas simple, mais permet encore aujourd'hui d'aller pêcher avec de petites barques.


La mouette posée sur le rocher semble ne pas s'inquiéter du tout des vagues qui viennent le frapper

Retour en haut de page Ponta Delgada (Ponta Delgada, 1). Il y a de nombreuses chapelles et églises en ville. On y trouve aussi le Musée Machiado, qui est "le" musée de l'île. Il est grand, avec différentes expositions d'art : peintures classiques et impressionnistes, sculptures, art religieux... et le bâtiment est lui-même très joli. A d'autres endroits, pas loin des villes, on trouve des moulins... en général désaffectés.


Retour en haut de page Lisbonne. J'ai pris des billets pour avoir 6 heures à Lisbonne, à l'aller, entre mes deux avions. Ainsi j'ai pu visiter le centre ville, avec ses petites rues en pente. J'ai vu quelques places, et la cathédrale, avec son cloître. La visite est sympathique, et l'on voit des fouilles avec la description très précise de ce qui s'y trouve : rue romaine, murs arabes...



Retour en haut de page Hôtel Conde del Solar près de Capelas (C, 2). J'avais un bungalow avec un séjour, une chambre, une cuisine... très confortable. J'étais le seul touriste et, la veille de Noël, j'ai été invité au repas des employés pour la fête.

Retour en haut de page Parc Terra Nostra à Furnas (Lagoa das Furnas, 3). Il est très grand et joli. Je l'ai vu par un temps couvert. C'était très romantique. Un petit chien m'a accompagné pendant toute la visite. L'eau marron est chaude, issue des sources chaudes volcaniques. On peut s'y baigner.



Retour en haut de page Eglise de Furnas et église du bout du lac de Furnas (Lagoa das Furnas, 3). La ville était petite, autour des geysers volcaniques qui rejetaient aussi du soufre (SO2) ce qui provoquait des odeurs d'oeuf pourri.

Retour en haut de page Nordeste et son pont à 7 arches (Nordeste, 4). Le bout du "bout du monde". La ville est très agréable, tout comme l'hôtel où j'étais, le Dos Clerigos. Les maisons sont blanches, petites, bien organisées autours d'un centre ville fort en termes architectural.


Retour en haut de page : retour en haut de page
Accès au sommaire, http://mesvoyages.net
Voyages et Environnement, le site de Philippe OssetCompteur

Dieu écrit droit avec des lignes courbes.

Afrique du Sud, Argentine, Bolivie, Chili, Corée, Costa Rica, Egypte, Espagne, Finlande, France, Grèce, Grande-Bretagne, Hongkong, Inde, Indonésie, Italie, Japon,
Kazakhstan, Kirghizistan, Madagascar, Maroc, Mexique, Népal, Norvège, Pérou, Pologne, Portugal, Suisse, Tanzanie, Tchéquie, Thaïlande, Tunisie, URSS, Uruguay, USA, Venezuela, Vietnam