INDONESIE de Juillet à Août 1992

Page précédente Accueil de l'album concernant l'Indonésie Page suivante

Plage de sable noir

Drapeau

Résumé du voyage

Ceci est la page d'accueil pour le pays.
Cliquez sur les mots soulignés suivis de parenthèses pour voir un développement...

Les routes étaient bien sûr assez étonnantes. Surtout quand le bus tombait en panne au milieu de nulle part. Cependant, le chauffeur réparait tout le temps ! Heureusement.J'ai fait ce voyage à la fin de mes études. Il dura 40 jours, c'est à dire le plus possible compte tenu du début de mon service militaire. Je pensais à l'époque, bête que j'étais, que je ne pourrai plus faire de voyage similaire, faute de temps. Je me suis trompé, comme le prouvent les autres voyages que j'ai fait depuis. Mais j'avais cet état d'esprit pendant le voyage (i.e. me dire : j'en profite à max.!). Je suis parti avec un ami, co-promo : Jeff.

Notre voyage était "à l'aventure", le billet étant pris juste avant le départ. On avait un petit budget pour le séjour sur place. En fin de compte, après 40 jours, on a dépensé sur place, hors cadeaux, 3000FF seulement par personne. 400 Roupies = 1 FF pendant mon séjour, 1 heure de transport valait 1000 Roupies et une nuit d'hôtel 5000 Rp par personne.

On est parti tout d'abord sur Bali (272 Ko), pendant 12 jours, en arrivant à Kuta. Puis on est allé à Ubud, le centre culturel de l'île, d'où on a rayonné en Vélo. Ensuite, avant d'aller sur Lombok, on a grimpé le Batur de nuit. L'île était chère, et on y a dépensé la moitié de notre budget voyage sur place. Les gens étaient sympathiques. On a vu des spectacles locaux pour touristes, mais quand même agréables.

Cette photo de marché au bord d'un quai dans un petit port est une de mes préférées. En effet, on y voit les gens se précipiter ua retour des pêcheurs pour acheter leur poisson. C'est un gros cahot coloré, et typique. J'aime ! A partir de Lombok (233 Ko), on a pu commencer à se déplacer en minibus locaux, à parler Indonésien, et a vivre à la façon des locaux. C'était beaucoup plus typique, et plus dépaysant. On est allé à Kuta, avec de merveilleuses plages vides de sable fin, puis on a fait une petite visite de l'île avec le proprio de l'hôtel où on est arrivé à Kuta.
Puis, après une nuit à la belle du fait que tous les hôtels étaient pleins dans la ville où on devait prendre le bateau le lendemain matin, traversée rapide de nuit en bus de Sumbawa Bessar et arrivée à Flores.

Déplacement toujours en bus, petits hôtels pour la nuit. Sur Flores (202 Ko), on s'est déplacé en camion local (plus solide que les bus, adaptés aux routes locales). On y a assisté à un mariage catholique, invités par un jeune avec qui on avait sympathisé.

Puis retour vers Bali, en passant par Komodo (155 Ko) avec ses varans impressionnants et d'un autre âge. De Bali, on est allé sur Java.

Là, on s'est arrêté à Jogjakarta, un peu plus d'une semaine. De là, on a rayonné en bus vers Borobudur, un temple reconstruit par l'UNESCO, et d'autres endroits sympa. Retour sur Jakarta pour prendre l'avion pour Paris, très contents de notre voyage.

Faits marquants, rencontres

L'apprentissage de l'Indonésien, en si peu de temps, fut un des faits marquant du voyage. En effet, grâce à cela, avec Jeff, on pouvait communiquer dans les minibus locaux. C'était très intéressant. La langue (bahasa Indonesia, c'est en fait le malais) est simple à apprendre, et la prononciation ne demande pas de se forcer.

Nous n'avons pas fait de rencontres très longues sur place. En revanche, sur des durées de 1 à 2 jours, on a rencontré des personnages très forts qui ont rendu notre voyage intéressant, dans chaque ville en fait.

Un coucher de soleil. Ce n'est pas très original. Mais un coucher de soleil vu de Flores (Labuhanbajo) c'est plus intéressant...

Jeff et moi nous sommes bien entendus aussi. Ce fut important, car le nombre d'options pour le voyage était impressionnant. Mais bon, tout a été ! Nous n'avons pas rencontré d'autres touristes vraiment, car on ne recherchait pas leur rencontre.

L'Indonésie est multiconfessionnelle. C'est impressionnant. Bien sûr musulmane (le pays où il y a le plus de musulmans au monde), mais aussi Indoue (Bali) et Catholique (Flores). Les hommes aussi sont différents. L'ensemble tenant grâce à une volonté centrale, étayée par un pouvoir et une éducation militaires très forts. Le touriste y était un être à protéger, intouchable par un criminel, car il rapporte de précieuses devises.

Page précédente Accueil de l'album concernant l'Indonésie Page suivante

Retour en haut de page : retour en haut de page
Accès au sommaire, http://mesvoyages.net
Voyages et Environnement, le site de Philippe OssetCompteur

Quand deux éléphants se battent, l'herbe en est écrasée. Quand ils font l'amour, elle ne l'est pas moins.

Afrique du Sud, Allemagne, Argentine, Bolivie, Chili, Corée, Costa Rica, Egypte, Espagne, Finlande, France, Grèce, Grande-Bretagne, Hongkong, Inde, Indonésie, Italie, Japon,
Kazakhstan, Kirghizistan, Madagascar, Maroc, Mexique, Népal, Norvège, Pérou, Pologne, Portugal, Suisse, Tanzanie, Tchéquie, Thaïlande, Tunisie, URSS, Uruguay, USA, Venezuela, Vietnam