ARGENTINE en Août 2005 : Glaciers Upsala, Onelli & Spegazzini

Cliquez sur une petite photo pour voir un agrandissement...

Ce bouton permet d'accéder à la page précédente Retour au sommaire des pages sur l'Argentine Ce bouton permet d'accéder à la page suivante

Argentine

Après mon tour au glacier Perito Moreno, plutôt calme, j'ai souhaité réaliser le grand tour dans le Parc National des Glaciers. Il faut faire l'aller-retour en gros bus de Calafate au port très proche (une trentaine de minutes de El Calafate), puis prendre un gros catamaran, rapide, qui embarque deux à trois cent passagers pour la journée.

Parcours suivi par le catamaran pendant la journée, puis retour au port

Retour en haut de page Le petit matin

J'embarque au petit matin. Il y a beaucoup de monde dans le catamaran (sur)chauffé. Je reste dehors pour prendre des photos, à l'abri derrière un renfort du bateau. J'apprécie le lever du soleil.



Retour en haut de page Les premiers blocs

L'accompagnatrice nous a dit que le parcours final dépendra de la position des blocs de glace, des icebergs... Le bateau doit se frayer un chemin, et ce n'est pas gagné à tous les coups. Le commandant choisit sa route au dernier moment. J'attends avec impatience les premiers blocs, ce bleu que je souhaitais voir en venant là.



Retour en haut de page Les gros blocs

Le bateau est rapide. Nous arrivons près des glaciers. La glace flotte partout, bleue et compacte maintenant. Le catamaran choisit sa route avec son radar, il n'y aura pas de problème aujourd'hui. Comme toujours avec la glace sur l'eau, on ne voit qu'un dixième de la taille des blocs : il faut avoir en tête cet ordre de grandeur en regardant les photos ! et imaginer ce qu'il y a sous l'eau. Un bloc comme cela met plus de deux mois à fondre.




Retour en haut de page Le grand bleu

Et voilà ce que je souhaitais voir ! Du bleu clair, du bleu profond, des nuances...


Retour en haut de page Vers le glacier Upsala (595 km2)

Il faisait mauvais, couvert, la neige tombait. Le glacier était là bas, au loin, derrière le brouillard. De nombreux gros blocs nous entourait.

Retour en haut de page A terre vers la baie Onelli

Le temps restait couvert, avec des nuages et de la neige. On ne voyait pas bien les glaciers. Le vent s'est levé, fort. J'avais une tenue complète contre le froid, avec mes chaussures de marche, mon bonnet, mon écharpe et mes gants de ski. Nous sommes descendus pour une ballade au bord du lac gelé, à travers la lande. Des panneaux nous indiquaient la présence de bœufs sauvages, issus des animaux qui n'avaient pas été récupérés par les éleveurs au moment où le territoire est devenu un parc national. De petits arbres s'élevaient ça et là. J'ai beaucoup apprécié cette promenade.





Retour en haut de page La baie Onelli

La baie, lieu de promenade protégé (c'est un parc naturel), est très jolie. Le lac est gelé en surface. Le brouillard nous empêchait de voir les glaciers, rendant le tout très mystérieux.

Retour en haut de page Le glacier Spegazzini (90m)

C'est le plus haut glacier avec ses 90 mètres de haut. Toute sa longueur se détache en une seule fois. Il neigeait à verse, et nous nous sommes approchés très près. C'était une bonne conclusion à la journée, je suis rentré enfin dans le bateau.


Ce bouton permet d'accéder à la page précédente Retour au sommaire des pages sur l'Argentine Ce bouton permet d'accéder à la page suivante

Retour en haut de page : retour en haut de page
Accès au sommaire, http://mesvoyages.net
Voyages et Environnement, le site de Philippe OssetCompteur

Afrique du Sud, Argentine, Bolivie, Chili, Corée, Costa Rica, Egypte, Espagne, Finlande, France, Grèce, Grande-Bretagne, Hongkong, Inde, Indonésie, Italie, Japon,
Kazakhstan, Kirghizistan, Madagascar, Maroc, Mexique, Népal, Norvège, Pérou, Pologne, Portugal, Suisse, Tanzanie, Tchéquie, Thaïlande, Tunisie, URSS, Uruguay, USA, Venezuela, Vietnam